Pépin-Hugonnot - Etudes, recherche et expertises

Successions végétales récentes dans les tourbières des massifs montagneux français

27/01/2020
Successions végétales récentes dans les tourbières des massifs montagneux français

La Sarl Pépin-Hugonnot a développé un pôle de recherche visant à mieux cerner les causes de la disparition de certains cortèges bryophytiques liés aux bas-marais minérotrophes et de la dynamique des bas-marais acides à sphaignes.

En collaboration avec Serge Muller (Université de Montpellier, Institut des Sciences de l’évolution), nous sommes en cours de réalisation de travaux concernant plusieurs sites du Massif central et des Alpes combinant analyse des macrorestes et palynologie. Cette double approche permet une analyse fine des successions végétales récentes, à la fois dans l’espace et dans le temps. Le but de ces travaux est essentiellement conservatoire.

À titre d’exemple, nous collaborons à un programme de préservation (bénéficiant d’un financement partiel) d’un bas-marais enrésiné dans le département de l’Isère. L’analyse combinée des cortèges bryophytiques présentes dans les couches de tourbe superficielle combinée à l’examen des pollens, en plus de datations, ont permis de prouver que les sphaignes sont apparues récemment dans ce site. Ces mousses acidiphiles dynamiques ont entraîné la régression puis la disparition des cortèges remarquables à Scorpidium scorpioides et Meeisa triquetra. Nous avons proposé un protocole détaillé, de nature expérimentale, visant à favoriser la régénération d’habitats de bas-marais minérotrophes.

Cliquez sur l'image pour zoomer