Pépin-Hugonnot - Etudes, recherche et expertises

Culture de bryophytes

27/01/2020
Culture de bryophytes

Dans le cadre des travaux relatifs à la conservation des espèces protégées, menacées etc. nous avons développé des protocoles scientifiques de cultures ex situ (sous serre) permettant d’étudier certains aspects de la biologie des espèces concernées.

Nos protocoles de culture sont basés sur la prise en compte des exigences écologiques des taxons et ne sont pas des cultures en milieu stérile. Des précautions minimales sont prises afin d’éliminer les espèces concurrentes mais les conditions de culture (substrat, atmosphère, températures etc.) restent relativement proches de celles du milieu naturel. Quelques exemples sont décrits ci-dessous.

Bruchia vogesiaca

Nous avons pu cultiver Bruchia vogesiaca pendant 2 ans de la spore à la spore.

Cette culture nous a permis de décrire la germination de la spore, le protonéma, les gemmes de divers types, la reproduction sexuée. Ces informations sont d’une grande importance pour le déploiement concret de mesures de gestion sur le terrain, dans les pâturages tourbeux du Massif central. Un article scientifique synthétisant les nouveaux apports est en cours de rédaction et verra le jour prochainement.

Buxbaumia viridis  

Nous sommes en cours de développement d’une méthode de culture de cette espèce, particulièrement réfractaire.

Deux possibilités s’offrent à nous : culture au moyen de spores ou au moyen de gemmes.

Les cultures de gemmes ont donné d'excellents résultats et ont permis de régénérer du chloronéma. Ces cultures sont en actuellement en cours et se poursuivront tout au long de l'année 2020.

Dicranum viride 

Cette espèce est maintenue en culture depuis plusieurs années.

Dicranum viride est une espèce dioïque dont les sporophytes ne sont jamais observés en France. Les cultures sont basées sur la propagation végétative au moyen d’apex foliaires. La régénération de ces fragments de tissu suit des modalités particulières, intéressantes d’un point de vue théorique. Au plan pratique, il est aisé de constituer de nouvelles touffes à partir de fragments végétatifs, ce qui a des conséquences importantes pour la conservation de l’espèce. Les stations marginales pourraient facilement être renforcées grâce aux capacités de régénération des fragments dispersibles.

Hamatocaulis vernicosus 

Nous cultivons cette espèce à partir de fragments végétatifs.

Nous avons pu constater que la croissance de cette espèce est rapide seulement en l’absence de concurrents potentiels. En présence de Calliergonella cuspidata, espèce associée extrêmement fréquente dans les bas-marais peu acides, Hamatocaulis vernicosus voit sa croissance réduite de plus d’un facteur 3. Cela permet de rendre compte de certaines observations de terrain, notamment d’une grande sensibilité par rapport à la charge trophique.

Meesia triquetra

La culture Meesia triquetra est réalisée à partir de fragments de feuilles et de tiges.

La culture de cette espèce est aisée même en milieu riche. Meesia triquetra est une des espèces phares du cortège des bas-marais minérotrophes en voie de disparition à l’échelle nationale. Les causes de sa régression sont encore mal comprises à l’heure actuelle. Les expérimentations en cours permettront de contribuer à une meilleure compréhension de ces phénomènes.